Responsabilisation des salariés

Auteur  
# 29/11/2010 à 18:42 Thievon
Bonsoir j'évolue dans un environnement ou il y a beaucoup de piétons et les risques me semblent élevés.
J'essaie de sensibiliser mes caristes sur la sécurité ( klaxon vitesse gilet fluo...)mais comment faire pour que le message passe bien ?
J'ai compris que faire de la sécurité c'est se respecter et respecter les autres.
C'est aussi faire preuve d'humanité.Le monde de la logistique est un monde qui va vite avec des pointes d'activité qui peuvent mettre en péril la sécurité.
Prévenir est ma devise mais l'accident reste une épée de Damoclès permanente car un chariot élévateur reste un outil dangereux s'il est mal maitrisé.Qu'en est-il de vos expériences en la matière ?
# 30/11/2010 à 08:48 Jean Philippe
Bonjour cher Thievon,

Le mot 'responsabilisation' des salariés est très fort…
Car pénalement, déjà, inexistant ou presque. Le seul vrai responsable est le gérant ou le chef d’établissement. Parlons plutôt de ‘sensibilisation’.

Quelques remarques :
Klaxon, peu le respecte, ou l’entende à la longue, mais c’est un bon début. Avez-vous équipé de gyrophares ? Le combiné son/visuel est pas mal. J’ai même développé des radars de présence en traversée de portes qui déclenchaient automatiquement un signal sonore.
Le klaxon sert à prévenir dans zones masquées de danger et rien d’autre. Faites en l’inventaire à pied, avec votre personnel, en mimant les risques et dangers. Accentuer la sensibilisation avec des panneaux de prévention.
Gilet fluo est une bonne idée. En Grande Bretagne, c’est une obligation, comme les chaussures de sécurité.
Essayez d’imaginer un questionnaire (anonyme ou pas) pour juger de la perception de vos employés sur la sécurité. Nous pouvons en reparler en détail, si vous le souhaitez.

Mes expériences en la matière sont multiples….
Un chariot rétractable de quelques tonnes lancées simplement à 5 km/h peut provoquer des dégâts considérables tant matériels mais surtout humains.
Je citerai une anecdote qui va faire bondir.

Bon nombre de logisticien connaissent ‘le petit train’ c'est-à-dire pousser en faisant glisser au sol un certain nombre de palettes avec en plus une palette sur les fourches en hauteur
Totalement inacceptable me direz vous ?
Bien sur, oui mais…
A la vue d’un tel convoi, tout le personnel se met ‘en sécurité’, c'est-à-dire, prends du recul et ‘regarde le danger’
j’ai souvent discuté avec des inspecteurs du travail sur ce sujet, ce genre de discours est difficile pour eux…
Mais le vrai fond de cet exemple, c’est qu’il faut sensibiliser le personnel à ‘regarder’ et donc se prévenir sur le danger potentiel.
Le danger vient souvent des autres en logistique. Au delà des procédures, remises de clefs au chargement, etc etc , la personne doit être ‘attentif’ à son environnement. Et qui doit éveiller à cette attention ?
Le management.

De manière quotidienne. Dans l’attitude et le discours.

Qu'en pensez vous ?

Jean Philippe
# 01/12/2010 à 17:58 thievon
Bonjour tout à fait d'accord avec vous.
Pour ma part je suis gérant de la societé et en tant qu'homme de terrain je me dois de donner l'exemple.
Ceci n'est pas toujours facile car notre activité n'est pas linéaire et on peut se retrouver avec 5 camions à gérer en même temps et c'est dans ces situations qu'il faut rester le plus zen...
Mais nous avons adopté le gilet jaune et nous essayons de faire respecter certaines règles aux chauffeurs pour leur sécurité.
Pas toujours facile de faire prendre conscience des risques à certaines personnes que l'on doit protéger d'elles-mêmes.
Sinon la sécurité est un état d'esprit et c'est une vision moderne de l'entreprise en revenant à la protection de la personne.Ne pas faire n'importe quoi au nom du profit !
Bonne logistique à tous François
# 01/12/2010 à 19:00 Jean Philippe
Exact 'ne pas faire n'importe quoi au nom du profit !'

Il faut faire comprendre qu'il n'y a pas (jamais) de compromis sur le sujet...
Là, où cela devient difficile, comme vous le dites, c'est dans les situations difficiles, où une prise de décision opérationnelle peut aller à l'encontre des procédures mise en place. Il faut rester ferme et faire comprendre.

Les mentalités ont bien évolué sur le sujet. Clients compris...

Mais il y a encore beaucoup de travail, au quotidien, de présence, nécessaire.

Et il faut savoir dire 'stop'

Jean Philippe
Répondre à ce message

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×